AccueilL’artiste et l’œuvreL'Axe majeur : présentation

L'Axe majeur : présentation

 

Le panorama exceptionnel de l'Axe majeurL'Axe majeur est une œuvre monumentale située à Cergy-Pontoise (Val d'Oise), dominant les boucles de l’Oise. L’œuvre conçue par Dani Karavan s’impose comme l’une des réalisations urbanistiques phares, au tournant des XXe et XXIe siècles.

A la fois espace public ouvert à tous et création artistique, l’Axe majeur est un site à découvrir absolument en Ile-de-France. Il offre un panorama exceptionnel portant le regard jusqu’à Paris, un parcours de promenade unique relié aux itinéraires de randonnées, un espace de détente au cœur de la ville, un lieu d'expression et de spectacles…

 Ce grand tracé urbain, fruit d’une rencontre entre projet urbain et art contemporain, connaît une renommée internationale. La multiplicité des prises photographiques et des tournages réalisés sur l’Axe majeur témoigne de la force d’inspiration de ses lignes et perspectives. L’Axe majeur est aussi un espace prisé par les habitants de Cergy-Pontoise qui l’apprécient comme lieu de vie : jogging, détente, photographie, animations…

L'Axe majeur est structuré en séquences que matérialisent douze stations sur une longueur de 3,2 kilomètres. Chaque station est à découvrir, offrant un étonnant dialogue entre l’imaginaire et le réel. Découvrez cette symbolique qui donne un nouveau sens au paysage.

  • Vue des Douze Colonnes depuis la PasserelleLa Tour Belvédère : mesurant 36 m de haut et 3,6 m de côté, elle est légèrement inclinée de 1,5° en direction de l'Axe majeur. 
  • La place de la Tour Hubert-Renaud : sa forme circulaire symbolise le monde. Elle assure la rencontre entre l'Axe majeur et l'espace urbain.
  • Le Verger des Impressionnistes : témoin du passé agricole de Cergy-Pontoise, le verger conservé et retaillé, est semblable à ceux peints par les Impressionnistes dans la vallée de l'Oise.
  • L’Esplanade de Paris et les Douze colonnes : c'est par execellence le lieu de rencontre et d'animation sur l'Axe majeur. Les douze Colonnes ponctuent la limite du plateau.
  • La Terrasse : depuis les Douze Colonnes, une volée de marches permet de descendre jusqu'à la Terrasse qui offre une vue incomparable sur l'Ile-de-France.
  • Le Jardin des droits de l’homme : les jardins dessinent la liaison entre le plateau habité et la vallée de l'Oise. Un olivier symbolique y a été planté par le Président de la République en exercice en 1990, François Mitterrand.
  • L’Amphithéâtre : situé en bas des jardins, il suit le rythme dégressif des courbes de niveau. Il constitue un centre d'attraction de la vie de la cité, en particulier en période estivale. 
  • La Scène : la Scène fait partie de l'Amphithéâtre. Elle est un lieu d'expression artistique : théâtre, danse, concerts... Le bassin alentour, relié directement à l'Oise, peut accueillir des spectacle sur l'Oise.
  • La Passerelle : la passerelle doit relier l'Amphithéâtre à l'Ile astronomique.
  • L'Île astronomique : l'île est le vestige d'une ancienne sablière. 
  • La Pyramide : la Pyramide est conçue de façon à ce que le vent y jouent en permanence un "son et lumière" naturel. Elle n'est accessible qu'en bateau.
  • Le Carrefour de Ham : situé à 1,5 km de l'île astronomique, c'est le point d'aboutissement du parcours de l'Axe majeur, l'endroit où le rayon laser doit disparaître.

 L'Axe majeur évolue au gré des saisons et des courbes du soleil. Vivez l'expérience en venant parcourir cette longue sculpture du paysage.
De nombreux artistes se sont exprimés sur cette oeuvre. Et vous, comment définiriez-vous l'Axe majeur ?

L'Axe majeur, une sculpture du paysage qui évolue au gré des saisons.

 "Un paysage est le résultat d'un très long, d'un très patient commerce entre les hommes et la nature. Au cours des siècles, par une succession ininterrompue de retouches légères, il s'est construit, paisiblement. A nous, hommes des villes, le paysage est devenu indispensable, comme une ressource de liberté et d'équilibre.Nous le savons fragile et nous y tenons comme à la prunelle de nos yeux, surtout lorsqu'il a résisté miraculeusement aux agressions des banlieux, comme c'est le cas de celui qui se déploie, superbe, depuis les hauteurs de Cergy-Pontoise et que l'ouvrage de Dany Karavan vient magnifier.

Dani Karavan lui donne un sens. Entendons bien : une signification symbolique, mais aussi une direction. Depuis la Tour Belvédère, à travers la mince brèche ouverte dans l'ensemble construit, l'artiste tire un trait, il trace une ligne. Un axe qui se prolonge à l'infini."

Georges Duby, historien, professeur au Collège de France, membre de l’Académie française (1919-1996)

OEUVRE