AccueilAXE MAJEUR PRATIQUEAssociation Axe-majeur

L'Association Axe majeur

Logo de l'association Axe majeurL'Association Axe majeur accompagne la Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise et Dani Karavan dans la poursuite et l'animation de cet espace exceptionnel, véritable "signature de Cergy-Pontoise".

Elle est le reflet de la diversité et de l'énergie créatrice du territoire, elle réunit et fédère les partenaires, les acteurs et les personnalités qui, dans leur domaine, apportent leur soutien au projet : les institutionnels, les élus, le Département, la Région, l'Etat, le monde culturel, l'Université, la Scène nationale, la fondation Royaumont, l'Ecole national d'art, la base de loisirs de Cergy-Pontoise, les professionnels de l'architecture et de l'urbanisme, les acteurs économiques dont les 50 entreprises mécènes qui depuis plus de vingt temps ont directement contribué à sa réalisation.

L'Association Axe majeur a pour vocation de faire vivre et faire connaître ce lieu emblématique où se déroulent de grands événements : feux d'artifice, concerts, manifestation "100 Contests", foire d'art contemporain, journées du Patrimoine, animations scolaires... Elle imagine et anime les opérations de mécénat destinées à financer des étapes du projet.

En un mot, l'Association s'investit pour que l'Axe majeur continue à évoluer et soit un lieu de vie et d'expression créative, ouvert à tous.

Vous souhaitez contacter ou même rejoindre l'Association? Remplissez le formulaire de contact.

 

Une histoire en lien étroit avec l'Axe majeur

L’association Axe majeur : création et premiers projets (1985-1988)

Si le projet de l’Axe majeur est acquis en 1980, la réalisation de sa première station prit 5 ans... Même s’il est soutenu  par des actions de communication et par l’intérêt de personnalités comme Joseph Belmont, Pierre Restany ou Pierre Mendès-France (sensibilisés au projet par l’enthousiasme de Dani Karavan, Bertrand Warnier, Monique Faux…), c’est une opération de prestige, coûteuse à financer, sur des terrains qui intéressent les investisseurs. L’équation ne pèse pas forcément en faveur de l’art.

Un comité de soutien se met progressivement en place : c’est une caution culturelle pour la réalisation du projet. À l’initiative de Michel Jaouën, Bertrand Warnier et Dani Karavan – qui restent jusqu’à aujourd’hui le noyau dur de l’association –, et de Claude Mollard – alors délégué aux Arts plastiques, l’association Axe majeur voit le jour le 20 novembre 1985. Elle est gérée par l’Établissement public d’aménagement, propriétaire de l’Axe majeur. Elle est présidée par Joseph Belmont, président de l’EPAD (Établissement public pour l’aménagement de La Défense), et conservateur du domaine national de Saint-Cloud. Le bureau du conseil d’administration est alors composé de Christian Gourmelen, Jean-Eudes Roullier et Hubert Renaud, maire de Cergy (vice-présidents), de Bertrand Warnier (secrétaire général) et d’André Talineau (trésorier). Plusieurs personnalités du monde de la culture adhèrent à l’association et deviennent les garants du projet : citons l’architecte Ricardo Bofill, l’historien Georges Duby, le cinéaste Eric Rohmer, Jean Maheu, président du Centre Pompidou et l’écrivain Elie Wiesel.

De 1986 à 1988, période de cohabitation, l’association est un lieu de dialogue où toutes les parties concernées par le projet, sans souci d’appartenance politique, vont pouvoir continuer à se rencontrer. C’est notamment dans ce cadre que vont naître des actions de mécénat culturel. À cette époque, les chefs d’entreprises sont peu ouverts à ce type d’investissement ; c’est un vrai pari que de vouloir les impliquer au cœur de la réalisation d’une œuvre d’art public. En 1986, l’association Axe majeur et le nouveau directeur général de l’EPA, Pierre Lefort, montent une première campagne de mécénat pour la réalisation du terrassement de l’Esplanade. La mise en place des pavés du Louvre sera financée par Unisys-France, à l’initiative de son président, Marcel Louvet.

L’année suivante, une campagne de plus grande ampleur est lancée pour permettre la réalisation des Douze colonnes. Il s’agit d’organiser un mécénat collectif réunissant douze entreprises implantées à Cergy. Marcel Louvet s’engage dans cette nouvelle aventure en promouvant le projet auprès des entrepreneurs du Groupement régional interentreprises du Val d’Oise, dont il est le président. Finalement l’implication de 24 entreprises permettra de réunir, intégralement les fonds nécessaires à la construction des 12 colonnes. C’est la plus importante opération de mécénat culturel collectif de cette époque. 

En 1999, Alain Teiteilbaum, l’un des tout premiers donateurs des Douze Colonnes en tant que président de Raychem France, président du Comité Colbert et successeur de Marcel Louvet à la présidence du Grivo, intègre l’association. L’EPA, dont la mission s’achève, doit faire place à une nouvelle structure de gestion de la ville. Quelle place l’association Axe majeur va-t-elle trouver auprès du prochain propriétaire de l’œuvre ?

Le nouveau rôle de l’association depuis 2004

La communauté d’agglomération prend la suite de l’EPA en 2002. L'Association n’est pas remise en cause par la disparition de l’EPA, et son intérêt est souligné par Dominique Levebvre, maire de Cergy. Ce dernier demande à à Dominique Gillot, élue de la ville nouvelle et ancienne ministre, de représenter la communauté d’agglomération au sein de l’association. Suivent deux années où les actions de l’association sont moins ambitieuses, car la nouvelle autorité institutionnelle s’organise.

En 2004, la communauté d’agglomération invite Jean-Claude Rault, chargé de la valorisation du patrimoine, à devenir un intermédiaire de l’association auprès d’elle. Il succède alors à Michel Jaouën au poste de secrétaire général. Au même moment, Alain Teiteilbaum qui a la volonté de ranimer l’association  organise des réunions avec le Grivo pour envisager la participation de nouvelles entreprises au développement de l’Axe majeur. 

Depuis 2000, l’association soutient une deuxième campagne de mécénat collectif, avec pour objectif le financement de la plantation de 200 tilleuls tomentosa, sur deux rangées, tout au long de l’Axe. Cette fois-ci, le mécénat est davantage tourné vers les PME de la région : « Enracinez votre entreprise à Cergy-Pontoise en plantant un arbre sur l’Axe majeur ». L’association collabore également à l’animation de l’Axe. Le festival 100 Contest en est un bon exemple, de même que la Foire d’art actuel en Val d’Oise sur la Place des colonnes. L’association s'associe à de grands rendez-vous à l'instar du colloque en 2005 sur le thème de l’avenir du développement urbain à Cergy-Pontoise.

Le rôle de l’association est aussi de communiquer autour de l’œuvre en réalisant des prospectus touristiques, des tirés à part, un site internet, ou des ouvrages. Elle doit avant tout être un lieu de réflexion pour trouver tout ce qui peut le faire vivre, réunissant principalement des acteurs locaux. L’association est le référent qui prend en compte les différentes composantes de l’Axe majeur, le garant du respect et de l’entretien du site (elle est propriétaire de la marque Axe majeur dans les domaines de l’urbanisme, de la construction, de l’aménagement du territoire et du tourisme), l’aiguillon de nouveaux projets… En un mot, un carrefour où élus, artistes, urbanistes, administrations et chefs d’entreprises se rencontrent. 

Les présidents de l’association Axe majeur : Joseph Belmont (1985-1994), Serge Goldberg (1994-1999), Alain Teitelbaum (1999-2014), Michel Jaouën (depuis 2014).

Actuellement, les membres du Bureau de l'association sont :

  • Président : Michel Jaouën
  • Secrétaire : Jean-Claude Rault
  • Secrétaire adjoint : Michel Calvino
  • Trésorier : Hervé Dupont
  • Administrateur : Claude Mollard
  • Représentant de la Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise : Régis Litzellmann
  • Représentant de la ville de Cergy : Jean-Paul Jeandon, Maire

 

AXE MAJEUR PRATIQUE